A bord du Malango 888 Seasun

Quand le rêve de la voile conviviale devient réalité ...

A bord du Malango 888 Seasun

6 septembre 2017 888 Malango Témoignages 0

Pascal possède son Malango 888 depuis bientôt 4 ans. Il l’a adapté à sa main, a trouvé des astuces d’accastillage et a beaucoup progressé sur la gestion de la performance de son Malango. A l’occasion de son passage à Concarneau, Idbmarine en a profité pour vérifier le bateau, reprendre quelques réglages, mais surtout constater que Seasun est parfaitement entretenu et nous souhaitons encore de longues et belles navigations à ce marin d’estuaire ! :)

Merci Pascal pour cette vidéo qui montre bien la facilité de ce 888 à tenir des moyennes que beaucoup de plus grosses unités lui envieraient !

J’avais prévu d’emmener Seasun sur son lieu de naissance « Concarneau » pour y faire installer par IDB Marine son kit de levage. Le travail consistait à rajouter 2 cadènes et à consolider pont et coque au niveau de ces dernières.
Surtout cela me permettait d’effectuer une navigation en solo sur un aussi long trajet.
Pour moi, petit marin de l’estuaire qui ne fait principalement que des régates, c’était l’occasion idéale de découvrir Seasun sous d’autres horizons.
Parti le samedi 26 août à 9h00 de Royan sous un ciel clément, en direction de l’entrée du l’estuaire (BA2), j’ai rencontré mes premiers compagnons de voyage, les dauphins.
Arrivé à la BA2, Seasun pointa sa proue en direction de Concarneau. Le vrai voyage pouvait commencer.
Pour ma première grande navigation, j’ai rencontré une météo plutôt sympa, soleil, petit vent de 4-5 à 15-16 nœuds en arrivant sur Concarneau et légère houle. Comme diraient certains marins « un temps de curé ».
Entre l’île d’yeu et Belle-île petite pétole qui m’a permis de peaufiner mon bronzage.
Arrivé à hauteur de Belle-île, j’ai commencé à toucher les premières risées et comme je l’ai mentionné à prendre du 15-16 nœuds jusqu’à Concarneau. J’avais envoyé mon gennaker avec lequel je me suis régalé. Seasun, sans broncher, avale les milles.
Je suis arrivé aux abords de Concarneau vers les 4 heures et demi.
Plus de 200 milles parcourues en une seule étape en 1 jour et 20 heures. Le retour a été plus rapide 1 jour et 14 heures.
 

J’appréhendais évidemment cette première, surtout mes premières nuits seul avec Seasun. Je me suis toujours senti serein sur mon Malango. Il en a encore sous le pied ce canot. Une vraie osmose entre Seasun et moi.
Un vrai régal, merci IDB…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif  http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif  http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif  http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif  http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif  http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif  http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif  http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif  http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif  http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif  http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif  http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif  http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif  http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif  http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif 
http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif  http://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif