Mini Fastnet 2019 : la loi des séries pour le Maxi 650

Avec 7 Maxi 650 ayant abandonnés au cours de la 1ère journée sur le Mini Fastnet, nous ne vous cachons pas que David RAISON et toute l’équipe du chantier IDBmarine ont passés un mauvais WE.

Pour deux d’entre eux il s’agit d’un problème de tangon qui ne dépend pas du bateau…. c’est la course…. 

Un troisième a cassé sa sous barbe qu’il avait modifiée de manière un peu simpliste.

Pour les quatre autres, il s’agit d’une rupture du palier bas de safran.

Les soucis de safrans en Mini ne sont pas une nouveauté : on ne compte plus les safrans cassés sur la Transat, et plus grave, les tableaux arrachés.

Dans le cahier des charges du Maxi 650 nous avons développé des solutions pour pallier à cela :

  1. le tableau arrière est infusé avec la coque pour une meilleur homogénéité
  2. les safrans étant fait avec une mèche inox, nous avons défini que le palier bas devait servir de fusible.

Le Maxi 650 WILLIWAW a été le 1er à naviguer en juin dernier. Après le Map 2018, la Mini Fastnet 2018, une qualification de 1 000 Miles hors course, la SAS 2018 et une saison d’entrainement intensif sur Lorient les paliers semblaient bien dimensionnés en navigation.

Le 1er palier qui a cassé fin mars 2019 fut sur WILLIWAW avec une forte présomption de choc, ce qui laissait penser que le fusible remplissait bien son office.

Puis début avril 2019 ce fut JADE qui cassa un palier lors d’un départ au lof en convoyant son bateau pour la Plastimo dans des conditions assez musclées. La question du dimensionnement du fusible pouvait alors se poser jusque ce que MINI SKIPPY  casse ce palier à son tour sur le Gran Premio d’Italia  mi-avril 2019.

En collaboration avec David RAISON, IDBmarine a immédiatement pris la décision de concevoir une nouvelle pièce. Tous les skippers savaient en partant sur le Mini Fastnet que c’était le talon d’Achille du Maxi 650 et que tous ces paliers allaient être changés après la course.

Le rythme soutenu pendant la traversée de la Manche a sans aucun doute fortement sollicité cette pièce : les Maxi 650 étaient alors aux premières places en série.

IDBmarine est désolé pour les skippers qui ont du rentrer au port… et tous savent que le chantier est à leurs côtés.

 

Pour ceux qui ont terminés : 

980 All hands on deck : 7ième : jolie vidéo à voir en cliquant ICI

962 Touschuss : 32 ième : 

TOUSHUSS a donc terminé le MiniFastnet en 32ième place sur 54 bateaux de série. Résultat décevant… On était pourtant bien parti avec une place de 7 sur le prologue couru le samedi.

Après un briefing MTO qui nous promet de la pluie et du vent fort, on quitte Douarnenez juste derrière le nouveau foiler de Pogo. Puis on franchi le chenal du Four sous spi médium dans 25 nœuds de vent, direction la pointe Sud-Ouest de l’Angleterre. Le bateau va vite et nous sommes 9ième, pas loin des premiers. On remonte la flotte jusqu’à atteindre la 5ième place aux ¾ de la traversée de la Manche et là : CLAC ; une poulie explose et la bastaque (le câble qui maintient le mat) se décroche sous la violence du choc. Après un instant de stupeur mais surtout de soulagement de voir le mât toujours en place, je décide de monter en tête de mât pour réparer. Je confectionne un harnais de fortune, Quentin me hisse, je refixe le câble et c’est reparti. Entre temps, il y a déjà 7 MAXI 650 qui ont abandonné sur casse des paliers de safran ou du bout dehors. Ceci nous pousse à « lever le pied » surtout après le passage des Scilly en 15ième place; il faut en priorité finir la course. La mer d’Irlande se révèle particulièrement dure et ventée (jusqu’à 33 nœuds de vent !), le bateau souffre et c’est passablement inconfortable… Mais la nuit est magnifique avec la pleine lune et les nombreux dauphins. A l’approche de l’Irlande, le vent baisse et même disparaît au passage du Fastnet (de nuit avec une superbe lune). Ensuite, la pétole s’installe et là on passe une dizaine d’heure 6ième, en tête du second groupe. Mais la fin sera un calvaire, nous n’arrivons pas à trouver la bonne vitesse au plein vent arrière et à la faveur d’une bascule, une grosse partie de la flotte nous double au niveau d’Ouessant.

Après 4 jours et 8h10 min de régate, nous aurons de supers souvenirs et encore engrangé de l’expérience et tout çà sans une goutte de pluie. Avant notre avarie, on aura fait 75 milles en Manche à plus de 13 nœuds de moyenne avec un run à 19,5 : dingue !
Merci Quentin et un autre grand merci au Winch Club de DZ qui m’a octroyé le prix du « plus ancien ».🥳

Prochaine étape fin juillet aux Sables d’Olonne pour la Transgascogne.
Et au fait, je suis maintenant le premier sur la liste d’attente : YES !👍

973 Raison d’être : 35 ième

Le départ de la Mini Fastnet en images! Après une montée en Irlande express grâce à l’expérience et l’énergie de mon co-skipper Fred Moreau – Mini 6.50, nous atteignons le rocher de Staggs vers 20h sous un superbe coucher de soleil, soit moins de 36h après le départ de Douarnenez, et y cotoyons le futur 3ème de la course en proto!

Tombant sous le charme de la côte sauvage irlandaise, nous en oublions un instant un peu la course et sommes un peu pris par surprise par la baisse du vent et la fin du jusant au Fastnet. La descente commence mal, luttant pour ne pas entrer dans le DST.

A chasser la prochaine risée ou rotation nous perdons sans trop nous en rendre compte notre objectif de trajectoire initial. Une dernière chance de recoller au paquet et de sauver l’honneur s’offre à nous quand nous croisons Louison Moreau (le fils de Fred) et Violette Dorange, plus jeune équipage de la course sur Coin Coin, mais nous restons sur notre route lorsqu’ils empannent à quelques mètres de nous…ils finiront 18ème!

Nous finissons en queue de classement (35èmes en série) après avoir parcouru 706 milles soirt 85 milles de plus que les vainqueurs, mais en bonne compagnie, juste derrière le vainqueur de la Mini en Mai, qui a connu des péripéties semblables aux nôtres….

Beaucoup appris avec Fred, qui compte une top performance sur la Mini Transat 2017. Le mini demande de très grosses préparations de navigation car nous n’avons qu’un GPS et des cartes papier à bord. Et le matossage étant fondamental sur un bateau aussi léger (900kg), c’est physique et il y a beaucoup de points à gérer en même temps.

Bilan
1. 500 milles en course validés
2. Nav de 24h solo validée lors du convoyage Lorient – Douarnenez
3. Une varangue fissurée et un support de GPS cassé dans la nuit de dimanche
4. De nombreux enseignements pour les prochaines étapes!
5. Un troisième tour du Fastnet, et cette fois en double et en 650!

Et top 3 des Maxi 😜!

Merci à Fred Moreau – Mini 6.50 , à Pierre Moizan 630 pour le déboggage de l’import des Waypoints, au Winches Club et à la classe Mini 650.

 

 

Laisser un commentaire

https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif  https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif  https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif  https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif  https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif  https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif  https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif  https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif  https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif  https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif  https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif  https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif  https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif  https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif  https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif 
https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif  https://blog.idbmarine.com/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif 
 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.