2 août 2021

Un peu corsé ce Mojito ?

Le 100 milles à bord du de la revue Voile Magazine du mois de juin 2021 a mis en évidence les qualités indéniables du Mojito 650.

Damien Bidaine – le journaliste de Voile Magazine – a également noté le fait que le Mojito 650 était plus cher que des voiliers de même longueur en notant cependant que le Mojito 650 est sans réel équivalent.

Sur le site Facebook du magazine, un lecteur a fait part du manque de regard critique du journaliste en comparant le Mojito 650 avec un autre bateau espagnol : 20 % plus léger et moins cher.

Mais pour comparer il faut mettre les différences en perspective.

Sur les dimensions tout d’abord : Le Mojito 650 mesure 6m50 de long sur 3m de large : 50 cm de plus en largeur que la majorité de ses concurrents, et au final une surface développée de carène supérieure de 30 % : ce sont autant de matériaux composites supplémentaires qu’il a fallu mettre en oeuvre par rapport aux “concurrents”. De plus les efforts supportés par cette carène qui plane et accèlère vite sont importants et nécessitent une structure robuste.

Sur le volume intérieur : 3m de large, jusqu’à 1m en arrière de l’étrave donnent un volume habitable (environ 18 m3)  sans commune mesure avec ses petits camarades qui ont une largeur plutôt limitée à 2m50 (environ 12 m3). La carène scow associée au roof panoramique fait l’effet d’une potion magique tant l’impression de volume est saisissante.

Sur les performances : Si aux allures contre le vent les performances peuvent se rapprocher, le Mojito 650 aura obligatoirement plus de puissance à revendre du fait de la forme scow. Moins gîtard, plus puissant, il sera devant ses camarades. Quand au portant, la carène du Maxi 650 a suffisamment démontré son incroyable potentiel…. et le tout sans mouiller son équipage !

Sur la quille relable : Le Mojito 650 met en oeuvre une quille relevable hydraulique et il est le seul dans cette catégorie. Solution éprouvée issue de l’expérence du chantier Idbmarine et de son partenaire 3A Industrie, cette quille permet d’absorber les chocs en cas de talonnage et se manoeuvre aisement sans perte de volume intérieur.

Sur la construction : Elle est au meilleur des techniques composites (infusion) avec la mise en oeuvre unique de lin, liège et PET. Ainsi le Mojito 650 est le seul a avoir un bilan carbone réduit en mettant en oeuvre des produits français, européens ou issus du recyclage.

Sur la sécurité : Le Mojito 650 est le seul dans cette catégorie à être incoulable,  ce sans obérer les capacités de stockage bien supérieures à celles des autre voiliers. Ceci grâce à une construction intégrale en sandwich et à la présence de 3 volumes d’insubmersibilité.

Alors oui le Mojito 650 a de multiples raisons pour justifier un écart de prix vis à vis d’autres productions françaises ou étrangères.

La simple comparaison sur la longueur ne tient donc  pas la route compte tenu de tous les paramètres que nous avons évoqués ci dessus.

En regardant bien, ce Mojito 650 cumule beaucoup d’innovations qui lui permettent de justifier son prix.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.